N-Gamz.com
Jeux Vidéo, Manga, Ciné et Asian/Game Music. Une seule devise: Zéro Concessions!



Les événements

10 septembre 2013

Gamescom 2013: Preview Castlevania Lords of Shadow 2 et Mirrors of Fate HD

Après un reboot de la saga sur consoles next gen opéré de main de maître par le studio Mercury Steam, Castlevania nous livre pas moins de deux jeux pour clore sa trilogie « dantesque » (et sans Capcom).La Gamescom2013 aété l’occasion pour nous de découvrir ce que nous réservaient les deux nouveaux segments de l’aventure épique de Gabriel Belmont, et croyez-nous, nous n’avons pas été déçu par Lords of Shadow 2 et Mirrors of Fate HD, loin de là ! Accrochez-vous, ça va saigner !

On commence cette petite présentation avec la suite directe de Lords of Shadow 1, alias… Lords of Shadow 2 (vous vous attendiez à quoi ?) ! Depuis le temps que le premier opus est sorti, on peut enfin vous l’avouer, Gabriel Belmont est devenu Dracul, un seigneur vampire ténébreux avide de sang et qui s’est retourné contre les Dieux eux-mêmes, incapables qu’ils ont été de rendre vie à sa chère et tendre Maria. C’est alors que Zobek, votre ancien « mentor » et accessoirement traître-nécromancien, vient vous demander votre aide afin de contrer l’arrivée prochaine de Satan sur Terre. Votre récompense : la totale ! Plus d’immortalité qui vous dévore l’âme de l’intérieur et le retour de votre dulcinée. Gabriel reprend donc du service face aux armées de l’ange déchu.

Une démo qui s'ouvre par un tutorial de combat

Passée cette petite intro qui nous met toute de suite dans l’ambiance gothique du soft, le jeu nous invite à prendre les commandes de Dracul dans un beat’em all mâtiné de plateforme en 3D. Bonne nouvelle pour ceux qui ont pesté contre les angles de vue imposés de LOS 1, cette fois la caméra est entièrement contrôlable avec le stick de droite ! Graphiquement, le moteur en impose avec une gestion des effets de lumière assez incroyable et une modélisation de haute volée, malgré un aliasing encore une fois ultra prononcé…dommage. Enfermé dans une énorme salle de son château, notre héros doit affronter des vagues de monstres. L’occasion de nous livrer un petit tutorial pour les novices. Les commandes sont quasiment identiques au premier épisode, avec des esquives, des coups de fouet horizontaux ou verticaux, et un lock optionnel. Les combats sont très nerveux, les ennemis n’hésitent pas à vous encercler, et l’on retrouve à nouveau la dualité lumière/ténèbre avec deux armes originales.

En effet, cette fois, une pression sur L1 vous donne accès à la VoidSword, qui permet d’absorber la vie des opposants, tandis que R1 vous permet d’équiper, en temps réel, vos Poings du Chaos, l’atout idéal pour briser les boucliers adverses. A vous de jongler habilement entre l’un et l’autre pour vaincre vos ennemis tout en ressourçant votre énergie. Ça semble encore plus vif et dynamique que dans LOS1, les puristes apprécieront, d’autant que les rixes sont loin d’être évidentes. Fort heureusement, vous aurez également la possibilité de sucer le sang de vos adversaires proches de la mort. Un effet absolument jouissif remarquablement mis en scène.

Un chevalier céleste plus que "collant"

Une fois défait des monstres qui voulaient votre peau, vous sortez sur le balcon de votre immense demeure pour apercevoir une vision cauchemardesque. Un énorme golem avance inexorablement vers vous. Pas le temps de réagir qu’un chevalier en armure céleste vous défie. A noter, le soin apporté aux reflets de ladite armure. Ni une, ni deux, vous en venez à bout avant de commencer votre ascension du géant qui vous menace. On se retrouve alors complètement à la verticale, dans un remake de Shadow of The Colossus, la liberté d’action en moins puisque Dracul doit suivre un chemin prédéfini. Pas grave, le côté épique est bien présent, la musique en rajoutant même une couche !

Après une longue et périlleuse escalade, notre héros se retrouve une nouvelle fois face au chevalier céleste, qui n’hésite pas à vous envoyer des salves enflammées depuis les cieux. Un peu de jugeote vous sera nécessaire pour débloquer les quatre rivets maintenant le cœur du colosse qu’il a invoqué et enfin venir à bout de ce titan en lui insufflant votre propre sang dans ses artères mécaniques. Pourra-t-on le diriger dans la suite du jeu ? La réponse en février 2014, le 27 plus exactement, date à laquelle Castlevania Lords of Shadow 2 viendra fouler les terres de notre Vieux Continent sur PC, PS3 et Xbox 360.

Sucer le sang de ses adversaires, une première dans un Castlevania!

Mais bien avant ça, Konami nous a réservé une petite surprise avec l’arrivée sur PS3 et XBox 360 d’une compilation, en novembre prochain, comprenant le premier Lords of Shadow et… le lien avec le deuxième, sorti sur 3DS et intitulée Mirrors of Fate! Retrouver en haute définition le très bon opus portable ne peut que réjouir les fans qui auront enfin toute l’histoire à portée, sur la même console. Reste à savoir si ce dernier épisode sera aussi disponible en téléchargement seul, surtout pour ceux qui possèdent déjà Lords of Shadow.

En attendant, nous avons pu constater que le portage HD est de bonne facture, avec des graphismes remaniés surtout au niveau des textures, et des effets climatiques renforcés. Petit bémol, par contre, l’animation qui est toujours « hachée », entendez par là que les mouvements sont rapides, certes, mais pas fluides. Ca manque d’étape d’animation. A titre indicatif, ce n’est pas le premier portage d’un jeu 3DS sur console next gen, puisque Capcom s’était déjà brillamment imposé dans l’exercice avec Resident Evil Revelations. Dommage donc que Konami n’est pas suivi la tendance en terme d’excellence, bien qu’au final l’expérience s’avère on ne peut plus agréable.

Nous voilà donc aux commandes de Trevor Belmont, le fils de Dracula, dans des événements censés se dérouler après Lords of Shadow 2, soit 25 ans après la fin du premier opus. Assoifé de vengeance depuis sa plus tendre enfance suite à la mort de sa mère, que l’on suppose être Maria, par son père, qui était encore Gabriel (c’est bon, vous suivez ?), il décide de détruire Dracul, l’incarnation maléfique de son géniteur. Ni une, ni deux, il se rend dans la diabolique demeure de ce dernier… et c’est là que vous prenez le contrôle du héros, armé d’un fouet et disposant de toutes les spécificités de gameplay d’un Lords of Shadow. A nouveau, vous aurez à votre disposition deux types de coups de fouet, des combos, mais aussi des artefacts comme un boomerang, par exemple. Le jeu se déroule en 2D avec des graphismes 3D, l’esquive est de rigueur, et les boss gigantesques pour un jeu qui permet de nombreux allers-retours dans les niveaux histoire de débloquer de nouveaux passages secrets grâce à vos compétences récemment acquises (pour les nouveaux venus, on appelle ça, un metroidvania).

Le portage HD de Mirrors of Fate est plutôt sympathique

Alors oui, le fait de jouer à un remake 3DS pas aussi bien fignolé que Resident Evil Revelations n’est pas forcément optimum sur écran plat, mais croyez-nous, le sentiment de toujours vouloir aller plus loin est bien présent, d’autant qu’Alucard (le fils de Dracul et d’une mortelle) et Simon Belmont (le fils de Trevor, lui-même fils de Dracul… aïe, là je pense qu’on vous a perdu en route) seront également de la partie, avec des années d’intervalles, et que les modifications que vous pourriez effectuer dans le château de Dracula auront des répercussions pour vos successeurs. Un Castlevania old school dans l’âme, comme on les aime !

Vous l’aurez compris, Konami entend bien faire de la trilogie reboot de Castlevania une œuvre que l’on n’est pas prêt d’oublier. Même si certaines mécaniques pourront sembler redondantes aux fans de la première heure,  le tout fonctionne à merveille, offre un spectacle indéniable, et promet une histoire profonde et immersive avec, qui sait, peut être une fin tout aussi incroyable que celle de Lords of Shadow premier du nom !

Note N-Gamz preview: 4/5



About the Author

Neoanderson
Hardcore gamer dans l'âme, la trentaine, Je suis le rédacteur en chef de ce site. Amoureux des RPG nourri aux Final Fantasy VII, Chrono Trigger, Xenogears, et consorts, je suis également fan de survival/horror. Niveau japanim, je suis axé shonen comme Ruroni Kenshin, Ga-Rei, Asebi et autres, mais j'apprécie aussi les seinen, Sprite en tête. Enfin, je suis un cinéphile averti, orienté science-fiction, fantastique et horreur, mes films cultes étant Star Wars, Matrix, Sucker Punch et Inception. N'hésitez pas à me suivre via mon Facebook (NeoAnderson N-Gamz), mon Twitter (@neo_ngamz) et mon Instagram (neoandersonngamz)!




 
Les dernières news!
 

 

PSN: Les 12 offres de Noël ont fuité… et FFXV clôt les promos en beauté!

Chaque année, à la même période des fêtes, Sony lance ses douze offres de Noël sur le PSN: une série de grosses réductions ultra limitées dans le temps sur des titres phares et récents de son catalogue. On parle en g...
by Neoanderson
0

 
 

Zelda BotW Wii U Vs. Switch: Net avantage sur Switch! Version Wii U au rabais ou… sabotée? (Vidéo)

The Legend of Zelda: Breath of the Wild a fait une première apparition remarquée sur Nintendo Switch lors du Tonight Show de Jimmy Fallon (la vidéo en cliquant ici). Nous avons ainsi pu admirer des graphismes plus fins, des ...
by Neoanderson
0

 
 

EA: « La PS4 Pro et la Scorpio sont justes un peu plus rapides. Peu d’impact sur les coûts de R&D »

Chris Evenden, Vice-Président des Relations Investisseurs chez EA, a expliqué son point de vue financier sur les consoles de Mid-Generation lors d’une séance de questions-réponses à la Conférence Barclay’s Glo...
by Neoanderson
0

 

 

Miyamoto a teasé Mario Switch avec… un T-Shirt!

A l’image de Hideo Kojima qui arborait un T-Shirt « D.S. » avant l’annonce officielle de Death Stranding, voilà que Shigeru Miyamoto cède à la mode du teasing en plein show télé! Invité a...
by Neoanderson
0

 
 

PlayStation 4 Pro: « Performances égales à un PC de 900€ minimum! Console Top-Niveau »

Wildcard Studio, les développeurs du très connu Ark: Survival Evolved, sont vraiment heureux d’avoir pu porter leur titre sur PlayStation 4 avec l’aval de Sony, et nous expliquent qu’ils vont continuer à am...
by Neoanderson
0

 
 

COD Infinite Warfare: 50% de ventes en moins que Black Ops III. Chute de l’action Activision!

 Le groupe analytique NPD vient de publier ses derniers chiffres, et s’intéresse tout particulièrement au cas de Call of Duty Infinite Warfare, dont le trailer fait partie des plus haï du net à cause du contexte ultr...
by Neoanderson
0

 




0 Comments


Be the first to comment!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *