N-Gamz.com
Jeux Vidéo, Manga, Ciné et Asian/Game Music. Une seule devise: Zéro Concessions!



Les vidéos

13 septembre 2013

Gamescom 2013: Preview Blacklight: Retribution

Après deux épisodes passés plutôt inaperçus sur PS3, Blacklight revient gonflé à bloc pour nous prouver qu’il est un incontournable du MMO FPS. Cette fois, Zombie Studios a décidé de miser sur la nouvelle génération tout en restant fidèle à Sony. Résultat, un opus sous-titré « Retribution » ultra pêchu, rempli d’une pléthore de modes de jeu, et qui tourne, aux dires des programmeurs, en 60FPS non-stop sur PS4. Et si en plus on vous dit que le soft est entièrement gratuit et se joue sans abonnement PSN+, vous avez envie d’en savoir plus ? Ça tombe bien, nous étions à la Gamescom en compagnie des développeurs, histoire de  vous livrer une preview en bonne et due forme. Merci qui ?

C’est manette en main que nous avons pu nous essayer à Blacklight : Retribution, le MMO FPS de lancement de la PlayStation 4. Développé par Zombie Studios, le titre nous convie dans un univers totalement créé de A à Z, à forte inspiration futuriste. Des équipes de soldats se livrent une guerre sans pitié pour prendre le contrôle de différentes zones. On ne va pas vous la faire à l’envers, vous allez intégrer l’une de ces unités de mercenaires, dans le seul but de défourailler de l’ennemi à tour de bras via headshots, combo kills et autres grenades explosives. Rien d’original dans le principe, certes, mais le soft possède quand même quelques bons atouts dans sa manche.

Blacklight: Retribution profite d'un excellent moteur de jeu

A commencer par sa réalisation, qui tourne en 60FPS en permanence (du moins dans la version finale, car la démo à laquelle nous avons pu jouer subissait de très légères chutes de framerate). Les graphismes sont aussi fins que sur PC, où Blacklight existe déjà depuis un an et demi. On sent que Sony et Zombie Studios travaillent en partenariat sur ce coup. Les effets de lumières tirent dans la saturation à outrance, ce qui donne un cachet un peu « Blade Runnerien » à l’ensemble et offre une vraie identité graphique. Le soft bénéficie de conditions climatiques et les effets spéciaux font leur boulot correctement, sans plus. Mention spécial au respawn à la Matrix.

Hormis cette réalisation qui semble faire honneur aux consoles new gen, les développeurs s’étant refusé à porter leur jeu sur PS3 pour ne pas le tronquer visuellement, Blacklight Retribution affuble chacune de ses unités d’un casque de réalité augmentée (VRC) qui permet, sur simple pression du bouton R1 de visualiser ennemis et objectifs à travers les murs. A noter que le R2 est attribué au tir, à l’inverse de nombre de FPS tournant avec la Dual Shock 3, par exemple. Mais les testeurs du studio trouvent, à juste titre, que l’ergonomie des nouvelles gâchettes de la Dual Shock 4 est idéale pour le frag à répétition…et pour l’avoir testé, on ne va pas les contredire tant la sensation d’effleurer une gâchette de flingue vient nous titiller l’esprit dès qu’on caresse la touche R2.

Le soft bénéficie d’un système de personnalisation convaincant

Le système de personnalisation est également l’un des autres atouts du soft, qui compte pas moins de 70 items pour créer votre propre soldat, classés en cinq types : tête, armure, mains, jambes et camos (autrement dit la couleur globale de votre avatar). Les armes, quant à elles, promettent d’être uniques avec, aux dires des développeurs, « tellement de personnalisation qu’il existe plus d’un million de possibilité ». On veut bien les croire au vu de la démo effectuée, chaque gun étant littéralement disséqué en différents éléments comme la crosse, le barillet, le viseur et j’en passe. On dénombre ainsi six zones customisables, sans compter le tag et la camo. D’autres armes comme des grenades à diverses fonctions sont également disponibles dans le dépôt si vous les avez transformées, ou via une boutique en ligne. Tous les éléments s’achètent au fur et à mesure via des CP (combat point). Là encore, Zombie Studios veut se démarquer de la concurrence.

En effet, trop souvent dans les jeux typés FPS en multi, seuls les meilleurs joueurs ont accès aux gadgets les plus cools comme des bazookas ou encore des air strike, via des BP (battle points) gagnés en fonction du nombre de kills enchaînés. Ici, vous gagnez des CP quoique vous fassiez. Récupérez une trousse de soin, tuez un ennemi, protégez un allié et vous verrez automatiquement une jauge en bas à gauche se remplir et lesdits CP s’accumuler. On nous a donc assuré que même un casual gamer aura accès à toute la panoplie du parfait mercenaire. A noter que vous gagnerez également des XP histoire de passer de niveau, afin de voir où vous vous situez par rapport aux autres joueurs.

Et l’argent dans tout ça ? Oui car il faut bien reconnaître qu’un MMO FPS dit « gratuit » ne l’est jamais vraiment, et que pour survivre, il doit forcément se plier à la sacro-sainte des micro-paiements histoire que les joueurs les plus fortunés puissent banquer et se payer l’arme ultime uniquement disponible grâce à sa Visa. Et bien là non, puisque, même si l’argent réel sera bien présent dans le soft, il ne servira qu’à vous procurer des boosts de XP ou de CP, accélérant de fait votre montée en grade, mais tout joueur un tant soit peu patient pourra très bien s’en passer. Aucune, et je dis bien aucune arme, caméo, ou gadget ne sera exclusif à ceux qui paient en monnaie sonnante et trébuchante. Un bon point.

Un gameplay vif et nerveux

Enfin, niveau gameplay, on peut noter une utilisation intelligente du pavé tactile avant de la Dual Shock 4, qui vous permet de faire tourner chaque arme ou perso, zoomer ou dézoomer dessus, mais aussi, ingame, de changer d’armes ou d’accéder aux items tactiques. A l’utilisation, c’est plus souple qu’à la croix de direction classique. Les modes de jeu proposent du 8 VS 8, du chacun pour soi, de la capture de drapeau, et j’en passe, mais profitent également d’un coop à 4 contre des armées de morts vivants. De quoi faire monter l’ambiance entre amis, d’autant que nous avons pu nous entretenir avec le créateur de l’I.A. des bots et ennemis en tous genres, qui semblait très fier de son travail…et il peut l’être tant l’adversaire est agressif, presque trop même.

Vous l’aurez compris, ce Blacklight : Retribution, nous a fait très bonne impression lors de cette Gamescom 2013. Si, techniquement, il ne se hisse clairement pas au niveau d’un Killzone, et il est clair que là n’est pas son but, en termes de fun, il accomplit plutôt bien sa mission et nous offre un défouloir varié à savourer sans modération, et dès le lancement de la console. Petit bémol cependant, aux dires du Studio, le soft devrait connaître une à deux beta avant d’être ouvert à tous. Pas dit, donc, que tout le monde y aura accès au Day One de la PlayStation 4. Quoiqu’il en soit, si toutes les promesses sont tenues, les joueurs PS4 vont avoir de quoi se tirer dessus entre potes ! On vous laisse avec pas moins de quatre vidéos dont trois tournées par nos soins à l’occasion de la gamescom, et une séquence de gameplay fournie par le développeur himself. Enjoy!

Note N-Gamz preview: 4/5

La bande-annonce/gameplay

Ma démo-live

Aperçu de l’écran de personnalisation

Mon avis après la démo à la Gamescom 2013



About the Author

Neoanderson
Hardcore gamer dans l'âme, la trentaine, Je suis le rédacteur en chef de ce site. Amoureux des RPG nourri aux Final Fantasy VII, Chrono Trigger, Xenogears, et consorts, je suis également fan de survival/horror. Niveau japanim, je suis axé shonen comme Ruroni Kenshin, Ga-Rei, Asebi et autres, mais j'apprécie aussi les seinen, Sprite en tête. Enfin, je suis un cinéphile averti, orienté science-fiction, fantastique et horreur, mes films cultes étant Star Wars, Matrix, Sucker Punch et Inception. N'hésitez pas à me suivre via mon Facebook (NeoAnderson N-Gamz), mon Twitter (@neo_ngamz) et mon Instagram (neoandersonngamz)!




 
Les dernières news!
 

 

Super Mario Run jouable partout? Vraiment? Perdu!

Super Mario Run, la première incursion du plombier moustachu sur nos smartphones, débarque la semaine prochaine sur iOS (et plus tard sur Android) sous la forme d’un endless runner hautement chronophage. Les premiers te...
by Neoanderson
0

 
 

Sony met fin à la belle série de 4 mois en tête de Microsoft aux U.S.A.

Le Black Friday et le Cyber Monday de novembre auront eu raison des victoires de ventes consécutives, quatre mois d’affilée, de la Xbox One sur la PlayStation 4 aux U.S.A. C’est un rapport du groupe NPD qui nous l...
by Neoanderson
0

 
 

Loot Boxes: items, probabilités, tirages… tout sera public en Chine!

Le Ministre du Commerce Chinois vient de faire passer une toute nouvelle loi, d’application dès le 1er mai 2017, au sujet des fameuses loot boxes, ces boîtes payantes au contenu aléatoire, qui vous font souvent miroite...
by Neoanderson
0

 

 

Adieu Skylanders et Maître GIMS! L’avenir pour Activision, c’est… Destiny!

Une rumeur courait depuis quelques temps déjà au sujet de l’annulation du prochain Skylanders, saga annuelle de jouets vidéoludiques phare du marché, mais les fans se refusaient à y prêter attention. Pourtant, le jo...
by Neoanderson
0

 
 

Sony a vendu 2x plus de consoles en Europe… que la Xbox One et la Wii U ensemble!

Les chiffres européens viennent de tomber pour les ventes de consoles, et on peut dire que Sony a doublement de quoi se réjouir puisque après avoir atteint le symbolique palier des 50 millions de PlayStation 4 écoulées à ...
by Neoanderson
0

 
 

Crash Bandicoot N.Sane Trilogy: 4 min de gameplay plus que rassurantes!

Annoncé en grandes pompes lors du PSX 2016, le remake (à ce stade de différence graphique, on ne parle plus de remaster) de la trilogie Crash Bandicoot sur PlayStation 4 a enthousiasmé les fans, bien que l’on soit un ...
by Neoanderson
1

 




0 Comments


Be the first to comment!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *