N-Gamz.com
Jeux Vidéo, Manga, Ciné et Asian/Game Music. Une seule devise: Zéro Concessions!



Les news/Previews

23 octobre 2012
 

Lego: Le Seigneur des Anneaux, la preview avec Phillip Ring, producteur du soft

Le jeudi 18 octobre dernier, j’ai été convié par Dayonempm, la boîte presse chargée de toute la communication autour des produits Warner Bros Interactive, à a

ssister à une présentation de Lego: Le Seigneur des Anneaux dans les locaux Warner à Amsterdam. Et comme les petits gars de Dayone ne font pas les choses à moitié, ils ont carrément permis aux journalistes qui prenaient part à l’évènement de rencontrer Phil Ring (ou Phill Ring, as you wish^^), LE producteur du soft! Autant dire qu’il était hors de question pour moi de passer à côté d’une telle invitation, malgré les 4 h de trajets pour rejoindre la capitale des Pays-Bas.

It’s the story of a journey

Un bus 5 étoiles: Dayonempm sait recevoir ses invités

Ayant démarré à 8h04 de Mouscron pour rejoindre Anvers par train, j’ai l’occasion de potasser tout ce qui a été écrit sur ce LEGO: Le Seigneur des Anneaux. Pour être franc, bien que connaissant les jeux estampillés LEGO développés par TT Games pour avoir parcouru en long, en large et en travers les deux opus dédiés à Star Wars, j’ai depuis quelque temps décroché de la licence, les principes de gameplay se répétant hélas un peu trop pour moi d’un épisode à l’autre de la saga « LEGO ». Mais après avoir pu m’imprégner des articles parus sur les aventures de Frodon au pays des briques en plastique, j’ai pu constater que toute une série d’améliorations ont été opérées par les créateurs, ce qui fait gonfler mon enthousiasme au fur et à mesure de mon arrivée dans le plus grand port de Belgique. De là, rendez-vous avec Koenraad Parrein, responsable presse chez Dayonempm, et les autres journalistes, tous de la presse flamande, avant d’embarquer dans un bus cinq étoiles directions les locaux de Warner Bros à Amsterdam. L’occasion d’avoir une discussion passionnante avec ce cher Koenraad, dont l’organisation de l’évènement a été impeccable de bout en bout.

Harry Potter n'est pas loin!

Deux heures plus tard, nous voilà arrivés devant un bâtiment d’allure sobre, dans un complexe de bureaux sécurisés. L’occasion d’être accueilli par la chouette d’Harry Potter et d’admirer une réplique fidèle de Poudlard avant de s’engager dans l’allée menant à la salle de conférence où se déroule la présentation du soft. Après une frugale collation, deux groupes sont créés: pendant que l’un aura l’occasion durant 1h15 de tâter la version Xbox 360 du jeu en compagnie de Phil Ring, le producteur du soft, l’autre team aura l’occasion de se faire la main sur la version 3DS du titre, et vice-versa au bout du timing. Un excellent moyen de parler du jeu en petit comité afin de poser toutes les questions qui nous importent. Allez hop, le contexte est posé, place à la présentation made in Mister Ring, un homme totalement enthousiaste sur son projet et qui n’aura de cesse d’être à notre disposition pour nous révéler tous les petits secrets du jeu.

Hobworld, la révolution dans le monde Lego

Le côté épique de l'oeuvre de Tolkien a été fidèlement respecté

Lego Batman 2 avait déjà amorcé l’évolution, qui se concrétise cette fois sous sa plus belle forme dans Lego Le Seigneur des Anneaux (LLSDA) : la possibilité d’arpenter un monde ouvert en full 3D dans lequel sont disséminés les niveaux principaux et des quêtes annexes. L’occasion de casser la monotonie du Hub Central récurrent dans les jeux de la licence (on se souvient, par exemple, de la Cantina de Star Wars qui servait d’accès à tous les stages). Cette fois, le concept est poussé beaucoup plus loin, comme nous le démontre Phill Ring.

Tout d’abord, on nous parle de la volonté de l’équipe de développement de reprendre le mot-clé de l’œuvre de Tolkien et des films de Peter Jackson : EPIQUE ! Et croyez-moi, mixer le côté épique d’une œuvre culte de l’heroic-fantasy avec l’aspect relativement enfantin de l’univers LEGO est loin d’être une sinécure. Fort heureusement, en ayant boosté le moteur déjà plus que bon de LEGO Batman 2, TT Games a réussi à nous offrir des batailles techniquement impressionnantes. Ainsi, le jeu suivant la trame principale du livre et des films à la lettre, tout débute par la bataille où Sauron est vaincu et où l’anneau est recueilli par les hommes. Des centaines d’elfes, nains et humains se tiennent côté à côté, en rang serré, lacérant en rythme une armée orque toujours aussi hargneuse. Et là, surprise, vous pouvez prendre part à ce joyeux foutoir sans aucun temps mort ! Bien entendu, LEGO oblige, le sang a disparu et certaines séquences ont dû être retravaillées pour devenir « family friendly », mais le fun et le sentiment de participer à une bataille dantesque sont bien là.

Le Hobworld permet de parcourir librement toutes les Terres du Milieu

Place à ce fameux Hobworld à présent, avec Phil qui nous fait entrer dans Hobitburg sous la forme d’un groupe Frodon, Sam…Gimli ! Et oui, l’avantage de ce type de présentation, c’est que la version proposée est une débug avec plein de cheats, ce qui nous a permis de découvrir que le jeu regorge de passages cachés que l’on ne peut débloquer qu’avec tel ou tel personnage (plus d’une cinquantaine disponibles, à récupérer au gré du scénario et utilisables à tout moment via une roue des personnages). Les déplacements se font tout à fait librement, la caméra se gérant avec le stick de droite. Le jeu rame encore légèrement par endroits, mais il s’agit d’une préversion. Comme toujours, il est possible de jouer à deux, cette fois avec un système d’écran splitté intelligent qui ne vous cantonne pas à la même zone que votre ami.

Graphiquement, le soft est ultra plaisant à regarder malgré un aliasing assez prononcé. Il y a une foule de détails qui rendent l’environnement plus vivant, et les activités ne manquent pas, d’autant que la démo nous fait tomber pile poil en plein anniversaire de Bilbo Sacquet. Monter sur une chèvre, récupérer des dots dorés pour parfaire votre score ou suivre des dots bleu qui vous mènent irrémédiablement vers la mission principale, il y a de quoi faire. Musicalement parlant, le jeu est tout simplement parfait, avec un doublage effectué par les vrais acteurs des films, mais également la bande-originale complète de la trilogie de Peter Jackson. Des thèmes chers au cœur des fans et qui siéent à merveille à l’environnement créé par les développeurs.

Chaque personnage a des capacités propres. Ainsi, Gimli peut briser des rocs à la hache

Phill choisit de s’écarter du chemin tracé par les dots bleu pour se rendre à Bree. Changement d’atmosphère puisque le soleil radieux fait place à la pluie et à une ambiance beaucoup plus sombre. Aucun cycle jour/nuit n’est prévu, chaque lieu ayant sa propre identité graphique et son climat. Le voyage vers la ville nous permet de constater que toute la carte des Terres du Milieu a été reproduite par TT Games, à l’échelle LEGO et sans temps morts, de sorte qu’il est possible d’aller de Hobitburg en Mordor d’une traite, en admirant au passage les somptueux effets de lumière dévoilés par le soft.

A Bree, Phil nous présente un caméo de Peter Jackson qui rend l’assistance hilare. Pas de doute, l’humour LEGO est toujours présent malgré la gravité du récit de Tolkien. La ville permet également au producteur de nous parler du système de forge, qui donne un sacré côté RPG au soft. Ainsi, vous récupérerez au cours de votre aventure des blueprints (plans) d’items que vous pourrez créer moyennant la collecte de metro blocs (les blocs blancs si chers à la saga de briquettes) recueillis suite à des quêtes annexes ou des scores atteints. Il y a plus de 84 items à fabriquer, chacun étant équipable par le personnage de votre choix et lui conférant des pouvoirs spécifiques. Preuve en est : un item donne à n’importe quel héros la possibilité de sauter comme un elfe, lui permettant d’atteindre des hauteurs insoupçonnées. Autre exemple, et pas des moindres : le marteau-danse qui, une fois brandi en l’air, force tous les ennemis à se trémousser. Fou rire garanti. Tous ces éléments permettent une exploration encore plus poussée des zones et l’accomplissement de quêtes annexes données par des PNJ et répertoriées sur la carte. RPG, quand tu nous tiens.

Les dots bleu indiquent le chemin vers la prochaine quête principale

Enfin, dernière étape de notre périple dans le Hobworld : Rivendale, la cité elfique. En chemin, Phill nous montre une sombre grotte, qui est absente des films mais dont l’histoire de hantise est bien référencée dans les livres de Tolkien. Et oui, les développeurs ont inséré de quoi contenter aussi bien les fans de Jackson que ceux de la trilogie littéraire. Une expansion d’univers bienvenue. L’arrivée à Rivendale se fait dans une musique somptueuse aux doux relents celtiques. La lumière d’aurore qui berce le lieu est à tomber et prouve une nouvelle fois l’énorme travail visuel effectué par TT Games pour coller à la patte graphique cinématographique.

Bref, ce Hobworld, avec sa foultitude de quêtes annexes, ses déplacements totalement libres, ses récompenses conséquentes pour le gamer qui veut y pousser son exploration et son travail phénoménal sur l’ambiance, est une franche réussite. Et pour ne rien gâcher, Phill nous a assuré que les opus Vita et 3DS en seraient pourvus, contrairement à LEGO Batman 2 qui avait dû être amputé de son open world pour les épisodes portables. En donnant un côté RPG à son système de jeu, il y a fort à parier que ce LEGO : Le Seigneur des Anneaux élargisse grandement son public pour plaire aux hardcore gamers, et ça mérite d’être souligné.

Des cut-scènes sombres mais drôles, alliées à des missions savamment pensées

Les personnages de petite taille, comme les hobbits ou Gollum, peuvent emprunter des passages étroits

Assez d’exploration, place à l’action à présent avec la fuite de Frodon, Sam et compagnie aux côtés d’Aragorn. Chaque mission principale est accessible via le hobworld et donne lieu à un temps de chargement (qu’on nous promet court) et à une cut-scène calquée sur les films, l’humour en plus. La séquence qui nous intéresse, présente dans la Communauté de l’Anneau, voit notre petit groupe trouver refuge en haut d’un pic, par une nuit lugubre. Alors que Frodon dort paisiblement, Sam et deux autres hobbits se mettent en tête de préparer un second petit déj. Manette est donnée aux gamers présents dans la salle afin de tester le système d’entraide, qui permet de donner facilement un objet à l’autre joueur. Chaque personnage possède un à deux talents propres.

Ainsi, Sam dispose d’une pierre à feu, d’une truelle et d’une casserole, tandis que l’autre hobbit est titulaire d’une canne à pêche. Tandis que ce dernier pêche un poisson et ramène du petit bois, Sam plante un arbre à tomates et allume le feu. Rien que sur cette petite portion de jeu, il y a déjà une tonne de choses à récupérer et de passages secrets à trouver, la petite taille des hobbits leur permettant de se faufiler dans d’étroits passages. Malheureusement pour notre quatuor de petits hommes, le feu attire les Nazguls, qui se lancent derechef à leurs trousses. Une seule solution : monter, encore et toujours plus haut. Les angles de vue sont imposés, contrairement au hobworld, mais jamais gênants, que du contraire. La mise en scène est dynamique et l’entraide est de rigueur face aux gouffres infranchissables. On retrouve de fait le système de destruction/construction de structure chère au monde LEGO, couplé aux capacités propres de chaque protagoniste.

Un travail d'ambiance incroyable a été effectué par les développeurs!

Arrivé au sommet, nouvelle cut-scène et nouvelle phase de jeu, avec un Frodon coincé dans le monde éthéré de l’Anneau et un Sam tentant tant bien que mal de le sortir de là sous les assauts des rois déchus. Tandis que le premier se faufile entre les Nazguls et échappe à leur étreinte via des QTE, le second récupère de quoi mettre sur pied des feux. Chaque personnage interagit indirectement avec l’autre, notamment via la capacité de Frodon à matérialiser dans le monde réel les objets spectraux du monde éthéré, etc… Tous les feux allumés, les Nazguls trouvent une parade radicale grâce…à un extincteur ! J’adore !

Dernière phase à faire l’objet de cette présentation manette en main, l’arrivée d’Aragorn qui, aux côtés de Sam, parvient à mettre en fuite les Nazguls, avant que la belle Arwen vienne à la rescousse de Frodon et le transporte à Rivendale, via un mini-jeu optionnel totalement délirant (imaginez : à dos de cheval et sur une musique de fête foraine, vous devez effectuer un concours d’obstacle et un passage par des portails pour finir dans les temps afin de récupérer un metro bloc…hilarant). En chemin, elle ne manque pas d’occire les poursuivants de Sauron dans un déluge d’eau. Au passage, un objet attire forcément l’attention du joueur dans le raz-de-marée qui suit : une planche de sauvetage digne d’alerte à Malibu trône en haut de la vague ! Que du bonheur.

Le mot de la fin ?

Un jeu pour les gouverner tous, et dans les ténèbres les lier!

Il y a tant d’autres choses à dire sur ce LEGO: Le Seigneur des Anneaux, et si peu de temps ! On ne vous a même pas parlé du lancer de nain, des statues qui permettent de sauvegarder votre progression durant les missions principales, de la durée de vie qui avoisine les 25/30h de jeu, de la version 3DS qui proposera des énigmes différentes du titre sur console de salon histoire de tirer parti des spécificités de la petite dernière de Nintendo, de la possibilité de jouer à deux sur portables en infrarouge, etc…

Bref, vous l’aurez compris, le jeu est riche, très riche même, et apporte la quintessence au genre créé il y a de cela plusieurs années par TT Games en mixant LEGO et sagas cinématographiques. La prochaine étape sera-t-elle un Lego « The Hobbit » ? On ose l’espérer même si, aux dires de Phill Ring, rien n’est prévu pour l’instant, pas plus qu’une version Wii U de ce LLSDA, les kits étant arrivés trop tardivement au studio. Toujours est-il que le soft qui nous a été présenté et qui devrait sortir pour les fêtes de Noël sur PS3, XBox 360, DS, 3DS, Vita et Wii s’annonce sous les meilleurs auspices !

Pour terminer, je tiens à dire merci à Phil pour sa gentillesse, sa disponibilité et la passion communicative qu’il arrive à insuffler levitra cost à ses présentations, et merci également à Koenraad de Dayonempm qui nous a permis de vivre cette fabuleuse rencontre avec une personnalité vidéoludique hors norme. Soyez assurés que nous vous tiendrons au courant de toutes les infos que l’on pourra obtenir sur ce LEGO Le Seigneur des Anneaux qui a plus qu’attisé notre curiosité. Un seul jeu pour les gouverner tous ? Pas impossible ! Et comme d’habitude, mes impressions en live juste après l’évènement ^^.

Mes impressions en vidéo

Le trailer Gamescom 2012



About the Author

Neoanderson
Hardcore gamer dans l'âme, la trentaine, Je suis le rédacteur en chef de ce site. Amoureux des RPG nourri aux Final Fantasy VII, Chrono Trigger, Xenogears, et consorts, je suis également fan de survival/horror. Niveau japanim, je suis axé shonen comme Ruroni Kenshin, Ga-Rei, Asebi et autres, mais j'apprécie aussi les seinen, Sprite en tête. Enfin, je suis un cinéphile averti, orienté science-fiction, fantastique et horreur, mes films cultes étant Star Wars, Matrix, Sucker Punch et Inception. N'hésitez pas à me suivre via mon Facebook (NeoAnderson N-Gamz), mon Twitter (@neo_ngamz) et mon Instagram (neoandersonngamz)!



 
Les dernières news!
 

 

Red Dead Redemption 2: Catastrophe pour les fans! Report au printemps 2018! (+7 Screens)

Alors que Rockstar nous avait indiqué un joli « automne 2017 » pour la sortie du très attendu Red Dead Redemption 2 sur PlayStation 4 et Xbox One, voilà que le développeur brise le rêve de nombreux fa...
by Neoanderson
0

 
 

LawBreakers: 60fps sur PS4, pas de Crossplay PS4-PC car « C’est débile » d’après les devs

LawBreakers vient à peine de révéler son portage sur PlayStation 4 que déjà les questions techniques fusent en tous sens, notamment sur le framerate et la fonction Crossplay éventuelle, le titre étant issu du PC. Si on n...
by Neoanderson
0

 
 

Destiny 2 PS4 Pro: « 60 fps?! Arrêtez d’espérer! Le jeu est trop puissant pour elle! » martèle Bungie

Prévu pour le 8 septembre prochain sur Xbox One, PlayStation 4 et PlayStation 4 Pro, Destiny 2 a hypé les fans comme il faut avec ses séquences de gameplay, mais aussi fait couler beaucoup d’encre chez les possesseurs ...
by Neoanderson
0

 

 

Far Cry 5: Ubi révèle Hope County en 4 vidéos « mortelles »! Jeu présenté vendredi!

Si l’on s’attendait à une annonce concernant Assassin’s Creed Origins d’après les derniers leaks en date, Ubisoft vient de surprendre tout le monde en publiant il y a quelques minutes à peine 4 courts...
by Neoanderson
1

 
 

La Terre du Milieu – L’Ombre de la Guerre: On y a joué, voici notre Preview Complète

Invités par Warner Bros dans un hôtel parisien de grand luxe aux toilettes plus spacieuses que la salle de bain de la rédac (on vous rassure, nous sommes incorruptibles… et très propres quand même !), nous avons pu déc...
by Neoanderson
0

 
 

Days Gone: Chérie… Ça va saigner! Date de sortie et vidéo de gameplay confirmées pour l’E3 2017!

C’est Sam Witwer, le doubleur du héros de Days Gone, qui nous livre l’info: le nouveau bébé des studios de Sony Bend exclusif à la PlayStation 4, qui avait surpris les foules lors de son annonce à l’E3 20...
by Neoanderson
2