Review

Avis aux nostalgiques du renard gardien de la galaxie qui attendaient son grand retour : Fox McCloud nous revient enfin, sur Wii U, pour notre plus grand plaisir ! Le défi de ce titre : réussir à combler les fans et, surtout, démontrer que le gameplay asymétrique gamepad/écran peut fonctionner s’il est exploité comme il faut ! Pari réussi pour PlatinumGames ? C’est ce que nous allons voir de suite. Prenez votre manette et préparez-vous pour une grande envolée galactique !

Mon nom est Cloud… Fox McCloud!

23 ans après le premier opus, Fox Mc Cloud continue son combat contre Andross!

23 ans après le premier opus, Fox Mc Cloud continue son combat contre Andross!

L’histoire de ce Star Fox Zero ne devrait clairement pas larguer les fans de la première heure. En effet, les développeurs ont repris « quelque peu » le principe de base de Lylat Wars, titre sorti il y a presque 20 ans sur la Nintendo 64, ainsi que son scénario. Pour les autres, place au résumé : Fox McCloud et son équipe composée de Peppy Hare le lapin, Slippy Toad la grenouille et Falco Lombardi le faucon partent en quête de la planète Vénom tout en détruisant les forces ennemies d’Andross, le grand méchant de l’histoire qui est à l’origine de la disparition, cinq ans plus tôt, de James McCloud, le père de Fox.

Vous l’aurez compris, le récit ne vous demandera aucunement d’avoir joué aux anciens opus pour vous adonner à ce Star Fox Zero, même si on vous le recommande pour ne pas passer à côté d’une franchise très appréciée. Pour parvenir à mener vos objectifs à bien, vous vous retrouverez donc aux commandes de l’Arwing, un chasseur « haute performance » aux vrilles vertigineuses et aux puissants lasers, capable d’envoyer des bombes téléguidées ! Vous pourrez également mettre vos « pattes » de renard sur le Walker, version bipède de votre vaisseau et allié très pratique dans les lieux exigus.

Do a barrel roll !

Un scénario un peu bâteau mais une ambiance Space Opera unique

Un scénario un peu bateau mais une ambiance Space Opera unique

Niveau gameplay, si Star Fox Zero se présente comme un shoot’em up 3D identique à ses prédécesseurs, il a clairement pour mérite de faire appel aux capacités asymétriques du gamepad, ce qui n’est malheureusement pas toujours un bon point. De fait, votre écran de télévision affichera votre vaisseau à la troisième personne tandis que celui de votre manette illustrera votre vue de cockpit. Cela a l’air anecdotique, mais vous vous apercevrez vite qu’en inclinant votre Gamepad, vous déplacerez votre viseur interne dans tous les sens ! Il est donc tout à fait possible de voler droit devant vous sur l’écran de télé, tout en ciblant un ennemi sur le bord gauche de votre cockpit !

Croyez-nous, il vous faudra un certain temps d’adaptation avant de maîtriser ce duo, et le mode entraînement se révèle totalement nécessaire si vous ne voulez pas vous exposer à du die and retry intempestif tant les commandes semblent peu naturelles et inconfortables, votre champ de vision se portant naturellement sur l’écran de télé pour éviter les éléments du décor, ce qui brouille forcément vos possibilités de tirs précis au Gamepad. Vous perdrez donc souvent à cause de cette « difficulté » artificielle liée à des contrôles pénibles, d’autant plus qu’avec sa mise en scène ressemblant à un film Space Opéra, le soft vous laisse rarement le temps de souffler, enchaînant les attaques surprises et les combats de boss épiques, sans parler des objectifs cachés qui vous permettent de dévier de votre route et d’accéder à des niveaux et des missions différentes, brisant la linéarité du titre. Autant dire qu’il faudra littéralement avoir un troisième œil pour s’en sortir par moments !

Le Gameplay nest vraiment pas simple à prendre en main, et le mode coop nest pas si jouissif que ça

Le Gameplay n’est vraiment pas simple à prendre en main, et le mode coop n’est pas si jouissif que ça

Une fois en jeu, les phases de combats se situent aussi bien dans l’espace que sur la terre ferme, et le gameplay se verra modifié en fonction du véhicule que vous piloterez. Ainsi le Arwing, votre chasseur et vaisseau principal, est capable de voler et d’esquiver les tirs, mais peut également se transformer en Walker et se déplacer facilement dans les zones plus étroits et l’intérieur des bases ennemies. Sur la terre ferme, votre allié sera le LandMaster, un engin d’assaut qui peut se permuter en GravMaster, un chasseur lourd. Enfin, le Gyrowind, aux allures d’hélicoptère, vous servira pour toutes les missions de précision puisqu’il peut déployer un petit robot utilitaire (qui ressemble comme deux gouttes d’eau à R.O.B. le robot) idéal pour activer des mécanismes en les piratant ou récupérer divers objets bien planqués. Une fois votre mission remplie, vous vous verrez attribuer un rang que les amateurs de scoring prendront un malin plaisir à améliorer au fil du temps.

Enfin, un mode coopération est disponible et votre ami pourra, grâce à une manette Wii U pro Controller ou même une Wiimote, diriger le vaisseau sur l’écran de télévision tandis que vous pourrez pleinement vous concentrer pour viser et tirer avec votre Gamepad. Sympathique, mais on aurait adoré un VRAI mode coop avec un vaisseau par joueur. Signalons pour conclur que les Amiibo de la licence Star Fox sont utilisables avec le jeu: celui de Fox permettra d’obtenir des Arwing au look rétro alors que celui de Falco débloque l’Arwing noir, qui peut entre autre verrouiller deux vaisseaux ennemis au lieu d’un seul.

Foxtopie 

Le Gyrocopter utilise un "Robbie" pour dévérouiller les mécanismes. Nostalgie.

Le Gyrowing utilise un « R.O.B. » pour déverrouiller les mécanismes. Nostalgie.

Là où ce Star Fox Zero bat clairement de l’aile, c’est incontestablement sur sa réalisation. Les graphismes ne font ainsi clairement pas honneur à la Wii U et nous transportent presque 10 ans en arrière avec des textures simplistes et très loin d’être en HD, des effets de lumière basiques et une profondeur de champ pas vraiment impressionnante, sans parler de cet anti-aliasing qui présente pas mal de failles. Autant dire que vous ne risquez pas de voir quelque chose d’apte à vous arracher la rétine. Néanmoins, le design artistique reste fidèle à la franchise et nous propose des environnements vraiment variés et colorés, que ce soit sur terre ou dans l’espace. Le dépaysement est là, c’est déjà ça.

Niveau audio, en revanche, rien à redire. On bénéficie ainsi d’un très bon doublage français rythmé par les thèmes classiques de Star Fox, ces musiques qui ont fait le succès de la licence. Tout est mis en œuvre sur le plan sonore pour vous transporter en plein cœur de ce Space Opera Arcade qui s’appuie allègrement sur ses nombreuses références à l’univers de Star Wars dans ses bruitages et ses mélodies, notamment. Du coup, on regretterait presque qu’il n’y ait pas d’OST fournie dans l’édition première.

What does the fox say ?

Textures simplistes, modélisations bancales et ralentissements... ce Star Fox Zero fait peine à voir

Textures simplistes, modélisations bancales et ralentissements… ce Star Fox Zero fait peine à voir

Star Fox Zero respecte la politique de Nintendo pour sa Wii U, qui est de toujours utiliser un gameplay asynchrone pour mettre en avant les possibilités du Gamepad. Le souci, c’est que cette jouabilité se montre terriblement ardue à prendre en main et devrait dégoûter les moins fans d’entre vous. Néanmoins, on vous conseille de persévérer car votre expérience de jeu en ressortira largement grandie et quasiment jouissive une fois cet écueil surmonté. Par contre, vous ne pourrez rien contre la réalisation graphique, totalement en dessous de ce que nous attendions et qui est tout simplement indigne de la console.

Et pourtant, les aficionados de la licence auront plaisir à retrouver cet univers si cher et coloré à leur cœur, le tout agrémenté certes d’une histoire qui se boucle en quelques heures à peine lors du premier passage, mais propose une bonne replay value avec les routes secondaires et les planètes exclusives à visiter, les différents véhicules à piloter, les secrets à dénicher et le scoring bien présent. Bref, Star Fox Zero peut être détesté par certains pour sa technique bancale et son gameplay loin d’être instinctif… et adulé par d’autres pour son respect de la saga et sa jouabilité d’une rare précision une fois pleinement maîtrisée. Essayez avant d’acheter !

La bande-annonce

Réalisation: 11/20

Star Fox est, graphiquement parlant, peu esthétique. Hormis quelques rares plans et effets chatoyant la rétine grâce à une mise en scène typée Space-Opéra, le titre offre des textures qui nous renvoient une bonne dizaine d’années dans le passé, une modélisation des ennemis et des véhicules assez sommaire, un framerate à 60fps souvent aux abonnés absents et surtout des ralentissements fréquents et totalement risibles, surtout en cas d’explosion. Certes, le soft n’en devient pas injouable, mais pour un shooter ça manque clairement de fluidité. Et pourtant, est-ce la puissance de la nostalgie ou la patte artistique des environnements qui joue… mais le jeu se révèle au final visuellement immersif, en nous faisant allègrement voyager sur ses planètes colorées.

Gameplay/Scénario: 13/20

Si l’on résume le gameplay asymétrique de Star Fox Zero, la prise en main peut faire peur puisque vous devrez surveiller deux points de vue simultanés : l’un à l’extérieur de l’Arwing pour avoir une vue plus large, l’autre à l’intérieur du cockpit pour viser et tirer sur vos ennemis. La recette fonctionne pourtant malgré cette jouabilité difficile à maîtriser au premier abord, et une fois bien lancé, le contrôle d’un véhicule deviendra presque jubilatoire lors des deux phases d’action proposées par le soft : rail-shooter et zone ouverte. On regrettera par contre un mode coopération à deux dans le même engin et un scénario loin d’être inoubliable.

Bande-Son: 17/20

Un excellent travail a été fourni au niveau des effets sonores de ce Star Fox Zero. Ainsi, le doublage français est plus que correct et les bruitages sont réussis. Explosions et autre déflagrations de lasers sont monnaie courante et l’on sent que Nintendo a tout mis en œuvre pour ravir vos oreilles et vous faire vivre un Space Opera comme si vous y étiez. Le jeu se paie en plus le luxe d’être rythmé par de somptueuses musiques issues de la saga Star Fox.

Durée de vie: 16/20

Il suffira seulement de quelques heures pour finir l’aventure principale, en comptant les éventuelles morts par lesquelles vous passerez au début à cause de cette jouabilité si délicate à appréhender. Certes, on aurait espéré une durée de vie plus longue en ligne droite, même pour un rail-shooter mais c’est sans compter sur l’allongement conséquent de cette dernière si vous partez à la recherche des nombreux trésors ingame telles que les pièces et les médailles. Croyez-moi, vous ne manquerez pas de challenge pour arriver au mythique 100%. Comptez au moins une vingtaine d’heures au final !

Note Globale N-Gamz.com: 14,5/20

Difficile de vraiment conseiller l’achat de ce Star Fox Zero aux non fans de la saga. En effet, le titre souffre de nombreux défauts de réalisation et de gameplay qui pourront rebuter certains joueurs ayant du mal à s’adapter à la difficulté que représente l’association Gamepad/écran de télévision. Les adeptes de la franchise, quant à eux, feront sans doute fi de ces soucis et apprécieront l’expérience de jeu et la chasse aux trésors, le tout agrémenté d’une mise en scène inspirée des Space Opera qui leur offrira une aventure prenante remplie d’action. Notre conseil : à essayer après une bonne demi-heure de prise en main pour voir si vous vous habituez à cette jouabilité si particulière… ou non !



About the Author

Avatar
Deyleina
Joueuse le jour et streameuse la nuit (avec une grande passion pour le cosplay), je suis une adepte des jeux PC depuis ma plus tendre enfance (mon premier jeu étant "Prince Of Persia") ! J'adore également les films (surtout d'animation), la littérature (manga powa!) et la musique ! Ma devise : "Enjoy and Play" !