Review

Les amoureux de FPS futuristes connaissent bien la saga Killzone. Véritable pierre angulaire du shooter à la première personne made in Sony, la guerre entre l’ISA et les Hellgasts a toujours été un étalon graphique sur les supports qu’elle a envahi, dela PlayStation2 à la 3, en passant parla PSP.Cettefois, le conflit a décidé de s’installer sur Vita, la rolls des consoles portables et sans doute la nomade la plus adaptée à ce type de jeu, pourtant étrangement dotée d’un catalogue de ce type complètement sclérosé par les mauvais titres. Killzone Mercenary va-t-il enfin offrir à la petite dernière de Sony un jeu de tir qui va nous en mettre plein les mirettes ? Il semblerait bien que oui !

Le Video-Test par Neoanderson

Réalisation: 19/20 

Killzone Mercenary est une bombe visuelle sans précédent sur Vita. Utilisant le même moteur de jeu que les opus PS3, le soft se veut diablement beau, fluide en toutes circonstances et profitant d’effets de lumière jamais vu jusque-là. L’aliasing disparaît sous un habile filtre graphique, et la patte artistique futuriste (nous sommes en 2357) est véritablement bluffante. Le tout au service d’une action frénétique !

Gameplay/Scénario: 18/20 

Proposant un gameplay parfaitement adapté aux capacités de la console (tout au plus regrettera-t-on la sous-exploitation du pavé tactile arrière), Killzone se paie en plus le luxe de disposer d’un multi diablement intéressant, d’une customisation des armes poussées au travers de crédits à amasser durant vos missions, de coffres à upgrades disposés aux bons endroits, d’un vanguard qui deviendra votre meilleur ami, et surtout d’un scénario anti-manichéen au possible, vous faisant allègrement passer, en tant qu’Arran Danner, le mercenaire de l’extrême, du côté des « gentils » de l’ISA pour rejoindre les « méchants » Hellgasts… afin de comprendre leurs motivations loin d’être abjectes.

Bande-Son: 19/20 

Le doublage est parfaitement réussi, les explosions cartonnent comme il faut, et les musiques restent en permanence épiques, tout en sachant se mettre en retrait pour des instants plus contemplatifs. Une réussite, intégralement en français qui plus est.

Durée de vie: 15/20

C’est là que le bât blesse. La campagne solo se boucle vraiment rapidement. Certes, elle offre une bonne replay value avec toutes ses armes à débloquer, ses objectifs secondaires et j’en passe, mais au vu de la qualité du titre, on aurait souhaité que le voyage dure plus longtemps, malgré les trois modes de difficultés présents. Reste un multi fourni, suivi par les joueurs, et qui devrait vous tenir en haleine pas mal de temps, notamment via son système de carte de profil (joker, as, …) que vous gagnerez chaque jour en fonction de vos performances, et qui pourront être échangées pour faire des paires, comme au Poker!

Note Globale N-Gamz.com: 18/20

Killzone Mercenary est bel et bien le messie du FPS attendu par tous sur Vita. La console avait tout pour nous offrir un jeu de tir digne de ce nom : deux sticks analogiques, un monstre de technologie 3D, des capacités tactiles qui vous propulsent dans l’action… et Guerilla l’a bien compris en magnifiant tout cela pour nous donner le summum de l’action à la première personne. Prenant, riche, immersif et proposant un multi plus que sympathique, le titre ne pêche que par une campagne solo un peu courte, mais terriblement grisante !



About the Author

Neoanderson
Hardcore gamer dans l'âme, la trentaine, Je suis le rédacteur en chef de ce site. Amoureux des RPG nourri aux Final Fantasy VII, Chrono Trigger, Xenogears, et consorts, je suis également fan de survival/horror. Niveau japanim, je suis axé shonen comme Ruroni Kenshin, Ga-Rei, Asebi et autres, mais j'apprécie aussi les seinen, Sprite en tête. Enfin, je suis un cinéphile averti, orienté science-fiction, fantastique et horreur, mes films cultes étant Star Wars, Matrix, Sucker Punch et Inception. N'hésitez pas à me suivre via mon Facebook (NeoAnderson N-Gamz), mon Twitter (@neo_ngamz) et mon Instagram (neoandersonngamz)!