N-Gamz.com
Jeux Vidéo, Japanim/manga, Ciné/Drama et Asian Music. Une seule devise: Zéro Concessions!



Les événements

15 octobre 2013
 

Késako? Le Jeu de Rôle Grandeur Nature

More articles by »
Written by: Krator et Xeleniel
Mots-clefs :, , , , , , , , ,
1-dragon GN

Un Késako spécial jeux de rôle Grandeur Nature, ou GN (ou LARP pour les pays anglophones). Ce dossier est le premier d'une longue série qui ira de l'étape « sélection et inscription à un jeu » jusqu'au compte-rendu du plus order viagra or levitra grand GN de France actuellement : Kandorya, en passant par le GN Celtiana à Millau, les conseils pour fabriquer vos costumes, etc… Ainsi que des interviews de différents protagonistes comme des organisateurs, des joueurs, des enfants de joueurs… Belle série en perspective. Mais attaquons par la base.

Bienvenue dans le monde des jeux de rôle !

Les rôlistes :

Il y a encore quelques années, ce terme était associé aux satanistes, aux gens instables mentalement, aux dépravés de tous genre peu recommandables. Mais l'arrivée en force des geeks et leur revendication existentielle a donné une saine légitimité à tous ces gens en marge de la société, honteux de leur nature et de leurs goût. Ils ont réussi de par leurs capacités intellectuelles, l'essor de l'informatique et leur nouvelle position de force dans la société à se faire accepter et à compter désormais comme une population importante, non en nombre mais en capacité de consommation et influence sociale.

Eh oui, les geeks sont de grands consommateurs d'informatique, de grands créateurs de jeux, de films et de tout un tas de choses. Et dans ces geeks, il y a la catégorie d’accrocs aux jeux de rôles ! Les rôlistes. Les jeux de rôles sont donc passés dans le langage courant et se sont déclinés en de nombreuses catégories jugées acceptables ou presque acceptables par les non-initiés.

Le jeu de rôle :

Vous en avez tous fait. Comment ça non? Si si, je vous assure, quand vous jouiez dans la cour de l'école au gentil et au méchant.

« Je suis la princesse et tu es le dragon. Lui c'est le chevalier qui vient me sauver… »

Ou encore.

« Je suis le cow-boy et toi l'indien… »

Eh bien c'est ça le jeu de rôle. S'attribuer une identité virtuelle basée sur l'imaginaire ou des histoires connues en y apportant des interactions libres avec d'autres personnes. Bien sûr, les jeux de récréation deviennent de plus en plus sophistiqués au fur et à mesure que l'on grandit. Mais c'est ainsi que sont nés ceux qu'on appellera les jeux de rôle sur table.

On considère que le premier jeu de rôle a été Donjon et Dragons, créé par Gary Gygax et Dave Arneson en 1974, inspiré du monde de Tolkien.

Le principe est simple. On réunit plusieurs personnes autour d'une table, qui choisissent le rôle qu'ils veulent jouer, déterminent les compétences de leur personnage, leurs points de vie, selon des règles strictes, et celui qui mènera la partie (le Maitre de Jeu : MJ) met en place l'action et laisse les joueurs jouer leurs personnages comme bon leur semble. Une rencontre avec un monstre ? Le MJ décrira la scène, gérera les points de vie et les actions du monstre, les joueurs doivent se débrouiller ensemble pour être plus fort que l'ennemi. Survivre est le but premier. Amasser trésors et bonne réputation sont les bonus.

Le GN : 

Définition: C'est la transposition du jeu sur table en « vrai ». Le jeu Grandeur Nature est un loisir qui peut regrouper quelques dizaines à plusieurs centaines de participants (appelés Gnistes) suivant l'importance de la rencontre. Ce jeu consiste à simuler des situations inventées en les mettant en scène par l'improvisation, en costume, dans un décor approprié, dans un lieu clos ou à l'extérieur durant un temps restreint (pouvant aller d'un soir à plusieurs jours). A la différence du théâtre, les joueurs ne connaissent ni la fin, ni le rôle des autres participants. Le but est de créer des interactions entre les joueurs, les figurants et les péripéties prévues pas les organisateurs selon un scénario.

Le grandeur nature peut se décliner en différentes thématiques : antique, celtique, médiéval, policier, western… Et mettre en scène les mondes de nos films, séries préférés. Le concept de jeux Grandeur Nature est original, il permet aux participants de vivre des scènes dignes des plus forts moments du cinéma. C'est un jeu riche, diversifié et créatif qui encourage à faire des rencontres et enrichir la cultures des joueurs. Le GN permet aussi de sortir de la vie réelle à travers les différents scénarios tout en gardant une vie sociale active. Pour y participer il n'y à pas d'âge limite (sauf GN Airsoft) créant ainsi des échanges entre les différentes générations. Le but des jeux Grandeurs Natures est donc de s'amuser tout en créant des liens.

Historique:

Il est difficile de donner une date précise de la création du GN. Il a été inventé indépendamment par des groupes de rôlistes nord-américains, européens, russes ou australiens au début des années 1980. En plus des jeux de rôle sur table, le grandeur nature a été précédé et peut-être influencé par la Society for Creative Anachronism (1966), les premières murder parties (vers 1960), les diverses simulations militaires, et les anciennes pratiques de reconstitution historique.

Le premier groupe officiel de grandeur nature serait peut-être Dagorhir, fondé en 1977 aux États-Unis, autour des conventions de science-fiction et films. En 1981, la International Gaming Fantasy Society(IFGS) est fondée, avec des règles de jeu inspirées par le jeu sur table Donjons et Dragons. Le premier grandeur nature au Royaume-Uni est attesté en 1982 avec Treasure Trap, qui influença les autres grandeur nature du genre fantasy. Ces premières pratiques anglo-saxonnes servirent de modèle pour l'émergence du GN en Europe (en France vers 1984).

À partir de la fin des années 1980 et durant les années 1990 émergent de nouveaux genres fictifs (cyberpunk, horreur). En 1982, la Society for Litterature Interactive, prédécesseur du Live Action Roleplayers Association (LARPA), forma le premier groupe attesté de grandeur nature de style théâtral aux États-Unis. En 1993, l'éditeur américain White Wolf publia The Masquerade qui initie le Mind's Eye Theatre (MET), un GN de style théâtral dans un univers gothique contemporain. Ce GN obtint une forte popularité grâce à sa facilité de mise en pratique et durant les années 1990 et 2000, des clubs se constituent dans de nombreuses villes d'Amérique du Nord et d'Europe (au moins une vingtaine en France).

À la fin des années 1990 apparaît dans les pays scandinaves un mouvement et un style de jeu désigné comme « GN nordique », centré sur des pratiques très réglementées et le souci d'une reconnaissance du grandeur nature comme une forme d'art. À partir des années 2010, ce style de jeu se diffuse progressivement en Europe et Russie.

Aujourd'hui le jeu de rôle grandeur nature est une activité répandue, surtout aux États-Unis et en Europe, et concernent au moins 100 000 joueurs dans le monde.

En France

Pour la France, le GN est principalement géré par la FédéGN, née à la suite de campagnes médiatiques opposées au grandeur nature, en 1996, afin de servir d'interlocuteur auprès des institutions et du grand public et de fédérer les groupes locaux organisés essentiellement au travers d'associations loi 1901. L'activité se professionnalise peu.

La Fédération estimait à 40 000 le nombre de joueurs en 2007. D'après une enquête de cette même année, l'âge moyen des participants était de 27 ans, avec une joueuse pour 6 participants. Environ 30% des joueurs pratiquaient le GN depuis plus de 10 ans.

Les plus grosses manifestations en France étaient « La Faille » organisée par Anachrone (1997-2007), avec près de 1000 participants sur plusieurs jours (et auxquels nous avons eu la chance de participer plusieurs fois) et l’événement Kandorya (depuis 2011) avec environ 1200 personnes (et que Krator et moi allons tester pour vous).

En Belgique

Les activités grandeur nature en Belgique se distinguent en fonction des groupes néerlandophones et francophones. Au Nord du pays (Flandre), où l'on parle le néerlandais, quelques associations de grande taille organisent plusieurs jeux différents pour des centaines de participants. En Belgique francophone, les associations sont plus nombreuses : elles n'organisent habituellement que quelques activités (voire une seule) par an de 100 à 200 participants.

La plupart des associations sont regroupées au sein de la Fédération belge du jeu de rôles grandeur nature (créée en 2000 sous le nom BE Larp asbl) qui organise l'événement AVATAR. Selon cette fédération, environ 50 associations organisent des GNs et les joueurs en Belgique sont estimés à plus 2500 chaque année.

Toujours en 2007, l'âge moyen des participants belges était de 30 ans et les joueuses représentaient environ 20%. Environ 40% des joueurs pratiquaient le GN depuis plus de 10 ans.

En pratique :

Chaque participant est en costume adapté au monde mis en scène et à son personnage (qu'il choisit en général). Il pourra jouer un rôle dans le scénario préparé par le ou les organisateurs. Le scénario peut-être plus ou moins directif afin de tenir compte des contraintes de temps, de lieu et de moyens.

L’objectif du jeu de rôle grandeur nature est de recréer l’ambiance de l’univers dans lequel est censé se dérouler l’action. Pour cela les joueurs et les organisateurs peuvent recourir à des déguisements, du maquillage, des décors, des accessoires et des effets spéciaux (pyrotechnie, son et lumière…).

Le comportement des joueurs et leurs interactions peuvent découler du comportement supposé de leur personnage (lié à leur background, càd leur passé fictif) ou de l’application de règles qui permettent de recréer des situations réelles conflictuelles, aléatoires ou surnaturelles. Un exemple : les gestes et ingrédients imposés pour lancer un sort de magie. L'effet du sort devra être joué en roleplay.

Le « roleplay » (action d’interpréter son personnage) tient un rôle très important dans un GN et il est parfaitement dépendant du fairplay du joueur. La totalité du jeu en dépend. Respecter les règles, accepter la défaite, décompter correctement ses points de vie… Chacun doit y mettre du sien pour que le plaisir soit partagé et il est très rare de voir des mauvais joueurs. Ceux-ci sont rapidement écartés du jeu et sont interdits de manifestation en général.

L’aspect matériel est nécessaire pour créer l’ambiance requise. Les joueurs se procurent (en boutique spécialisée) ou se fabriquent du matériel d’époque (armures, bijoux, costumes). Lorsque les GNs comportent une part de combat, pour des raisons de sécurité évidentes, les participants ne peuvent s’affronter avec de vraies lames; ils utilisent des répliques d’armes en mousse qui sont strictement contrôlées et dépendent de méthodes de fabrications strictes.

Petit récit de GN :

« Nous sommes arrivés le vendredi soir et avons planté notre tente. Petite relecture des règles du jeu, une relecture de notre background (historique du perso) et des objectifs attribués par les organisateurs puis nous avons enfilé nos costumes.

Je n'étais plus Maria, la maman geek-comptable-écrivain de 34 ans. J'étais devenue Cérinia, la druidesse soigneuse au sombre passé qui doit trouver la relique de Karkosia afin de sauver le monde…

(…) Engagée dans un combat contre les créatures de l'enfer, je décomptais les coups que je recevais. Un point de vie en moins dans le bras. Je ne peux plus l'utiliser. Je recule, je sort mon livre de sorts, je lance quelques herbes autour de moi, je commence à prononcer la phrase d'incantation et d'un geste, je désigne la personne ciblée.

-Par la rune sacrée du Dieu de la Nature, que ton corps soit pétrifié !

Le monstre (ou plutôt le joueur qui est déguisé) s'immobilise et tombe au sol.

(…) Je suis tombée dans une embuscade et je meurs, seule, dans les profondeurs de la forêt. Après le temps d'attente requis, je retourne au PC (poste de commande) de l'organisation. Ils me proposent de reprendre un personnage. Comble du hasard, je me retrouve à jouer avec mes assassins. Ce sont des gars sympa, je vais jouer un brigand aussi histoire de me marrer avec eux. J'espère que mon mari va passer dans le coin. J'ai toujours rêvé de le kidnapper. En plus, avec la capuche, il ne sait pas que c'est moi… »

Ce que j'aime le plus ?:

  • Rencontrer des gens de tous lieux et de toutes les catégories professionnelles, jouer avec eux sans même savoir qui ils sont, me faire des amis et les avoir toujours 15 ans après. J'ai même rencontré mon mari dans un jeu.

  • Se faire des souvenirs qu'on se racontera encore quand on sera vieux, ceux de batailles épiques ou de hauts fait héroïques qui ont fait notre réputation…

  • Les mois d'entraînement à l'épée pour pas se faire tanner en dix secondes. Ça maintient en forme.

  • Les mois de préparation et de recherche pour avoir le costume idéal.

  • Les jours à réfléchir à la création de notre personnage et à en écrire le passé. La création et la mise en place du groupe des potes avec qui on va jouer (et du coup les soirée à passer à en parler).

Ce que je déteste ?:

  • Les mauvais organisateurs qui aident les copains joueurs qui se retrouvent avec des avantages que les autres n'ont pas. Heureusement, c'est rare et il suffit d'être plus malin qu'eux pour les battre.

  • Le mauvais temps qui fait que tu te crois en GN survivor mode Koh Lantha.

  • Le costume mal conçu qui craque dès le premier soir (ouf, avec l'expérience, ça n'arrive plus)

  • Les chaussures qui prennent l'eau. Les bonnes chaussures c'est le point essentiel de la survie en GN.

Témoignages : Ce qu'ils aiment le plus dans le GN

Emeline Isil Fae : M'extraire du monde pour entrer dans le nôtre, rompre la routine, me détacher des convenances et enfin être moi-même ; retrouver les amis, se battre, rire à en pleurer, vivre à en crever!

Damien Charpentier : Quitter notre commun pour rejoindre un univers bien plus fun, les univers qui nous ont fait rêver à travers la lecture ou le cinéma par exemple. C'est un peu une seconde vie, et si ça fait du bien de changer d'air alors c'est génial de faire du GN !

Jonathan Bondu : L'aventure humaine, le rêve, ce truc qui fait que deux personne peuvent être prises dans une lutte à mort en jeu, et partager une bière dans un bar la semaine qui suit.

Cidou Cédric Thomas : L’immersion dans un monde totalement différent du réel et la joie de se battre sans danger!!

Alexandre Piantoni : On fait des heures de route, on dort mal, on mange mal, parfois on se fait mal, on marche, on se bat, on a mal aux pieds, le scénario fait mal à la tête et puis on rentre crevé. Mais on s'en rappelle toujours des bons moments parfois un an, parfois une vie entière.

Quentin Aurouet : Des gens venant d'un bout à l'autre de la France, des tavernes, des elfes sexy, des tavernes, des musiciens des tavernes, des amis avec on s'éclate 24h/24 pendant un week-end, et surtout des tavernes.

Ombre Loup : Le dépaysement, la possibilité de jouer des choses impossibles dans la réalité, le contact avec les gens. Et les arnaquer (les gens)(et les tuer ? :-P )

Cédric Fitoussi : Incarner des personnages divers et variés tout en le partageant avec d'autres participants, préparer ses costumes qui nous permettront de tous nous immerger

Ronan Von Loppes : Le dépaysement, la liberté et surtout, la bonne humeur générale.

Romain Feret : Le dernier soir, après le gong final, quand exténués, sur les rotules, on retrouve le scénariste en chef pour partager des havanes ou du pastaga et qu'il commence une longue nuit par une phrase du genre « J'adore quand un GN se déroule sans accrocs »

Dorothée Missdo : M'évader du quotidien en interprétant un personnage qui s'éloigne plus ou moins de mon caractère. Vivre des situations que je n'ai pas rencontré ou ne pourrais pas rencontrer dans ma vie comme les mondes fantastiques par exemple.

Daniel Rubio Guerrero : le sexe, la drogue l'alcool les gonzesses avec qui tu couches facilement….ha et les costumes aussi mouahhaha. (précisions de la rédaction : ceci est de l'humour. Comme dans tout lieu public, l'état d'ébriété est interdit et bien sûr, le respect des lois fait aussi qu'il n'y a pas de drogue permise sur place pour les pays français)

Romain Denizot : Les chants de guerre ( ou pas ) des barbares du Mainorat !

Marie Louise Sylenn : Retrouver des amis, rencontrer de nouvelles personnes et partager un rêve avec tous ces gens si différents mais si ressemblant!

Andres Chatain : Le faite de s'évader de la réalité et de s'amuser entre potes ^^

Alexandre Jouanne : Les bonnes meules de masse et les rencontres

Romain Feret : Subir la plus audacieuse des tentative d'assassinat au moment le plus inattendu et la voir échouer de la manière la plus improbable.

L'événement à venir :

Les GNiales. C’est la convention dédiée au Jeu de Rôle Grandeur Nature. La 9ème édition aura lieu les 2 et 3 novembre 2013 prochains dans le 14ème arrondissement de Paris, dans les locaux du Centre Vercingetorix, métro Plaisance (ligne de métro 13).

Le vendredi soir est consacré à une soirée conviviale de rencontre entre participants des GNiales (GNistes de toutes l’Europe) organisée dans Le Dernier Bar avant la Fin du Monde, 19 avenue Victoria à Paris (Métro lignes 1, 4, 7, 11 et 14. RER A et D. Station Châtelet – Les Halles. La sortie la plus proche est Place du Châtelet – Théâtre du Châtelet.)

Le samedi et le dimanche se déroulent les conférences (en moyenne une heure trente, discussions et questions comprises), les ateliers, qui peuvent durer jusqu’à 3 ou 4 heures lorsqu’il y a des travaux pratiques, les tables-rondes et les débats! Le dimanche soir se termine par un apéritif avec les participants avant le rangement du site. On vous y attend nombreux!

zp8497586rq



About the Author

Krator et Xeleniel
Couple de gamers passionnés par le jeu de rôle, il se sont rencontrés sur un grandeur nature et jouent ensemble depuis treize ans. Il teste, elle écrit. Il a la quarantaine et se régale sur les jeux pc. Elle a la trentaine, est romancière et adore le ciné. Ils se disputent pour jouer sur l'ordinateur mais sont toujours d'accord sur les jeux à acheter. Hack and slash, MMORPG, jeux de stratégie en temps réel... Vastes domaines, beaucoup de choix et encore beaucoup à découvrir !



 
Les dernières news!
 

 
Atelier Ayesha Plus Vita Logo

Atelier Ayesha Plus Vita: Nouvelles infos sur le contenu supplémentaire (Screens)

KOEI Tecmo Europe a dévoilé récemment de nouvelles images sur le contenu supplémentaire d’Atelier Ayesha Plus: The Alchemist of Dusk. La version PlayStation Vita apportera ainsi de nouveaux costumes et accessoire, un ...
by Neoanderson
0

 
 
call of duty advanced warfare exo zombie logo

Call of Duty Advanced Warfare: Un casting de stars pour le mode Exo Zombies (Trailer)

Activision nous dévoile le trailer du mode Exo Zombies de Call of Duty: Advanced Warfare dans lequel quatre employés de la société Atlas doivent survivre à une terreur sans commune mesure et pour laquelle ils n’ont ...
by Neoanderson
0

 
 
Final Fantasy XV Graphics Trailer Screen 1

Final Fantasy XV: La bande-annonce qui va mettre tout le monde d’accord! (Trailer + Screens)

Originairement créé pour être l’opposé de Final Fantasy XIII en offrant un véritable open-world, un monde plus sombre et un système de combat plus dynamique, Final Fantasy XV (ex-Versus XIII) n’en finit plus d...
by Neoanderson
0

 

 
awilix smite logo

Concours SMITE: Gagnez Awilix, la Déesse de la Lune! (En cours)

Encore un nouveau concours SMITE grâce à Hi-Rez Studio et N-Gamz! Les amoureux de la Nature et de son côté obscur vont être aux anges puisque nous vous offrons rien de moins que la sublime amazone Awilix, la Déesse de la...
by Neoanderson
3

 
 
anthony diaz armored warfare

Le Père Noël est en avance dans Armored Warfare: un Commandant fan de jeu vidéo offert!

My.com et Obsidian Entertainment sont heureux d’annoncer qu’ils offriront un nouveau commandant à tous les joueurs qui se connecteront à leur compte Armored Warfare ou qui s’inscriront à la beta avant le 18 janvier 2...
by Neoanderson
0

 
 
Naruto Shippuden UNSR Minato Naruto Combo Ultimate Jutsu

Ils sont « tout beau-tout chaud », mon Dark Souls II et mon Naruto! Et en plus ils sont soldés!

Pour les soldes d’hiver, BANDAI NAMCO Games Europe propose à tous les joueurs de découvrir son catalogue grâce à des remises exceptionnelles  sur une sélection de nombreux jeux. Rendez-vous sur Steam et le...
by Neoanderson
0