N-Gamz.com
Jeux Vidéo, Manga, Ciné et Asian/Game Music. Une seule devise: Zéro Concessions!



Les événements

29 juillet 2014

Crazy Taxi City Rush: l’interview exclusive de Kenji Kanno par Lady Disturbed à Japan Expo 2014!

More articles by »
Written by: LadyDisturbed
Étiquettes : , , , , , , , ,

Les plus nostalgiques d’entre vous vont être aux anges, le papa de Crazy Taxi revient, avec un nouveau titre édité par Sega et développé par Hardlight Studios, sur plateformes mobiles : « Crazy Taxi : City Rush ». C’est pour nous parler de ce titre que nous avons eu l’honneur de rencontrer Kenji Kanno, le créateur de la franchise, lors de la Japan Expo 15ème impact, le salon de la culture et des loisirs nippons qui s’est tenu à Paris du 2 au 6 juillet dernier. Place à une interview toute en dérapages… contrôlés! 

Kenji Kanno, un passionné au service des joueurs

Lady Disturbed : Premièrement, merci de nous recevoir, c’est un honneur de vous rencontrer! J’ai joué à Crazy Taxi quand j’étais haute comme ça.

Kenji Kanno : Et moi quand j’étais grand comme ça (il indique une taille adulte et rigole).

LD : Quelles ont été vos sources d’inspirations pour créer la licence Crazy Taxi ?

KK : En fait, un jour de mes vacances, j’étais dans un embouteillage. C’était vraiment un bordel monstre, mais la route d’en face était vide. Je me suis dit : si seulement je pouvais la prendre et partir comme ça, se serait génial et je me suis dit…si ça se trouve tout le monde… là… ici, pense la même chose ! Voir même tous les gens dans le monde ! Et c’est donc cela qui a été mon inspiration.

LD : Mine de rien, le jeu est sorti il y a dix ans. Pourquoi cette absence de la scène vidéoludique pendant tout ce temps ?

KK : La première des raisons est que j’avais envie de faire d’autres choses, et quand j’ai voulu m’y remettre j’ai écrit des plans de jeux, afin de voir ce qui me plairait mais je n’ai pas trouvé grand-chose qui m’inspirait pour faire quelque chose de bien. C’est finalement la rencontre des gens de Hardlight, avec qui j’ai eu un bon feeling, qui m’a donné envie de revenir. On a essayé de travailler sur certaines choses, on a eu des bonnes idées et c’est ainsi qu’est parti le projet.

Ce City Rush renoue clairement avec le « feeling » Crazy Taxi

LD : Pourquoi passer des supports consoles de salons et ordinateurs, aux mobiles ?

KK : Comme vous, qui avez joué au jeu quand vous étiez grande comme ça, j’aimerais que ces joueurs-là s’y retrouvent, mais aussi toucher un nouveau public via ce support. La deuxième raison, c’est que ce jeu est fait pour lancer des parties rapides. Sur console, on pouvait lancer une partie de quelques minutes puis partir sur autre chose et le format smartphone est tout à fait adapté : on peut y jouer dans les transports, en voiture…

LD : Avez vous l’envie ou le projet de relancer la série sur les consoles Next-Gen?

KK : Vous, ça vous dirait ?

LD : Franchement, OUI !

KK : En ce moment, je fais un tour en Europe. J’ai fait Londres, l’Allemagne et maintenant Paris et à chaque fois, je vois des gens comme vous qui voudraient revoir le jeu sur console, donc quand je serais de retour au Japon, je vais y réfléchir.

LD : L’esprit arcade que nous offrait Crazy Taxi, avec le principe d’avoir un monde « ouvert », de pouvoir retourner la ville de tous côtés, de faire monter la côte de nos pourboires, le fun rappelant l’esprit du jeu OutRun, tout cela manque malgré les GTA…

KK : Merci.

Il sera possible de customiser son véhicule pour gagner plus de pourboires

LD : Quelles innovations peut-on s’attendre à trouver au niveau du gameplay ?

KK : La première grosse nouveauté, c’est la simplification de la maniabilité afin de toucher un public plus large et être accessible aux plus petits comme aux plus grands, parce qu’il y a beaucoup de jeux de courses sur smartphone qui sont complexes. Et l’autre grosse nouveauté, c’est la customisation (esthétique et performance), qui changera le design et apportera des plus à votre véhicule, faisant en sorte que les clients vous donneront plus de pourboires.

LD : N’avez-vous pas peur que le public européen (qui n’est pas aussi « branché » mobile que les japonais) passe à côté du titre ou que les fans des premiers opus ne s’y retrouvent pas ?

KK : Je pense qu’à partir du moment où il y a évolution il faut se lancer. Avec Sega on s’est mis d’accord pour tenter, essayer, voir ce que cela va donner. Le jeu sortira en 2014 et, avec les feedbacks, c’est là que l’on pourra voir si l’on a réussi.  

LD : Quels ont été pour vous les événements les plus marquants de la sphère vidéoludique, que cela soit en termes d’évolution technique, mentalités des joueurs ou sortie de jeux vidéo ?

KK : Quand vous étiez petite, à l’époque on avait quoi… un téléphone, une télé maximum dans la maison. Aujourd’hui tout le monde à trente-six téléphones. Tous les ans, les goûts vont changer et il faut changer avec ça, en tout cas, moi, ça ne me fait pas peur.

Le plus dur a été de garder le goût de Crazy Taxi

LD : Dans ce cas, à quand l’Oculus Rift pour Crazy Taxi ?

KK : (Il rigole) Pourquoi pas ! On m’en a souvent parlé, ça pourrait être un projet intéressant.

LD : Y’a-t-il des difficultés à adapter un gameplay console/pc vers mobile/tablette ?

KK : En fait ce n’est pas un portage, donc la maniabilité a été complètement revue et repensée. Le plus dur a été de garder le goût de Crazy Taxi, de le conserver et faire en sorte que les gens puissent le reconnaître. Mais sinon, vu que tout a été repensé, il n’y a pas eu de grandes difficultés. Petite anecdote, pendant le développement je suis parti en Angleterre afin de travailler avec le studio Hardlight, et j’ai retrouvé sur place une personne avec qui j’avais œuvré sur Crazy Taxi à l’époque. Il n’avait rien vu de Crazy Taxi : City Rush et quand il a vu les premières images, ses premiers mots ont été que l’on retrouvait toute l’ambiance d’un Crazy Taxi. C’est certainement le commentaire qui m’a fait le plus plaisir.

LD : Passons à des côtés plus fun, made in N-gamz et plus orientés sur vous ! Quel est votre jeu préféré hormis votre bébé Crazy Taxi ?

KK : Ce sera sûrement quelque chose que je vais créer moi-même, plus tard !

De multiples missions vous attendent!

LD : Si vous pouviez incarner un héros ou un méchant de jeu, lequel serait-il ? Et pourquoi ?

KK : Je ne me suis jamais posé la question, mais si je devais devenir un personnage de jeu ce serait un big boss, mais je n’ai pas d’idée précise.

LD : Que pensez-vous de l’accueil du public français ?

KK : Je suis arrivé pour la première fois en France, il y a deux jours. Le lendemain, j’étais à Japan Expo. J’ai vu tous ces gens qui adorent le Japon. Non seulement j’ai été content mais surpris et cela m’a surtout donné l’envie de continuer à me battre pour qu’ils continuent d’aimer ma culture.

LD : Encore merci pour votre temps et vos jeux.

KK : Merci à vous ! 

Et comme on ne fait pas les choses à moitié chez N-gamz, nous avons pu avoir dans les mains le soft dans sa forme non finalisée, certes, mais déjà bien avancé ! Mon avis ? Et bien en effet, c’est du Crazy Taxi ! Les couleurs, la musique, les clients,… on se prend une baffe de dix ans mais une baffe qui fait du bien ! Nous nous ferons une joie de vous présenter le titre dans une preview digne de ce nom, mais préparez-vous à faire hurler vos clients et chauffer la gomme ! Le bitume est à vous !

Encore merci à Kenji Kanno et à toute l’équipe de Cosmocover qui était présente, pour sa gentillesse, son professionnalisme et son accueil chaleureux. 



About the Author

LadyDisturbed
Jeune sœur de bataille, dévoreuse de romans à la vitesse de la lumière et fanatique de jeux vidéos depuis la plus tendre enfance... voilà ce qui pourrait résumer de façon rapide votre petite rédactrice. Les mangas ne me font pas peur, la couture et le cosplay sont mon lot quotidien, l'écriture de fan fiction m'occupe et je rêve et vis dans un monde fait de fantasy et science fiction où les princesses Disney ont leur place. Éclectique, je suis ouverte à tous types de jeux, allant du RPG au FPS en passant par le Visual Novel, les MMO ou encore les jeux de stratégie et voguant dans les eaux troubles des jeux indépendants que je me plais à vous faire découvrir. Je ferais tout ce qui est possible pour être juste dans mes jugements, et puisse le sort vous être favorable !




 
Les dernières news!
 

 

Sunset Overdrive: la grosse exclu Xbox One pourrait débarquer sur PlayStation 4

Sunset Overdrive avait fait grand bruit lors de son annonce dans le catalogue des exclusivités Xbox One. Jeu d’action totalement déjanté qui fait encore aujourd’hui partie des meilleurs softs de la machine, il fu...
by Neoanderson
0

 
 

Nintendo Switch : Notre preview et notre verdict sans concessions!

Après un trajet en Thalys un peu chahuté suite à l’annulation de notre premier train, nous sommes arrivés aux alentours de midi au Grand Palais, en plein cœur de Paris, afin de découvrir la Nintendo Switch qui venait à...
by Neoanderson
0

 
 

God of War 4: Amazon fait fuiter la date de sortie pour cette année!

Élu par les internautes meilleur trailer vidéoludique de toute l’écurie Sony, la vidéo de gameplay de God of War 4 diffusée à l’occasion de l’E3 2016 en avait bluffé plus d’un par la qualité de s...
by Neoanderson
0

 

 

Skyrim Switch: le boss de Bethesda ne « peut pas » révéler s’il s’agit du Remaster

Sans doute l’un des plus gros titres pour l’année de lancement de la Nintendo Switch, Skyrim reste extrêmement discret sur son portage. Tout au plus l’a-t-on vu dans le tout premier trailer de révélation d...
by Neoanderson
0

 
 

Ghost Recon Wildlands: Un sacré trailer Live Action par le papa de Die Hard et Predator!

Ubisoft vient de sortir « Ruthless », le trailer Live de Tom Clancy’s Ghost Recon Wildlands. Cette vidéo riche en action, réalisée par le légendaire cinéaste John McTiernan (Die Hard, Predator), met en scène la ...
by Neoanderson
0

 
 

Mass Effect Andromeda: Kaamelott s’invite au casting vocal avec Alexandre Astier!

Bioware et  Electronic Arts Inc. annoncent qu’Alexandre Astier prêtera sa voix au personnage d’August Bradley dans Mass Effect : Andromeda. Scénariste, réalisateur, comédien, humoriste et même compositeur, Alexandre A...
by Neoanderson
0

 




0 Comments


Be the first to comment!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *